Les prix de l'essence sans plomb 95 et 98 ont grimpé en flèche au cours des derniers jours, atteignant des prix records jamais vus depuis 2013. Avec une augmentation moyenne de 10 à 17 centimes, les prix au litre sont plus élevés que ceux de novembre dernier au début de la crise des gilets jaunes.

Électricité, gaz, shopping, carburant.... le coût de la vie ne semble pas baisser malgré les manifestations hebdomadaires de gilets jaunes, qui demandent au gouvernement d'agir et de les aider à améliorer leur pouvoir d'achat.

Cette tendance à la hausse des prix des carburants est directement liée à la flambée des prix du pétrole. Le baril de Brent (159 litres), la référence en Europe, s'échangeait ce lundi à 72 dollars contre 50 dollars la semaine de Noël, soit une hausse de 34% en quatre mois. Les raisons : la crise au Venezuela, la fermeture des robinets de l'Opep pour soutenir les prix mais aussi les bons indicateurs économiques aux Etats-Unis.

Les taxes restent la principale composante du prix de l'essence

En mai 2018, les taxes représentaient 61,4 % du prix de l'essence SP95 par litre et 58,6 % du prix du diesel par litre à la pompe. Il s'agit de loin de la composante la plus importante des prix de l'essence et du diesel. Il est à noter que la part des taxes augmente mécaniquement lorsque le prix du pétrole baisse, et vice versa.

N’oubliez pas télécharger Gaspal pour iOS et Android pour trouver les stations d’essence les moins chères et économiser votre argent au quotidien.